rss rss rss rss rss Suivez-nous sur :

Cliquez ici pour accéder aux
statuts de l'association Statuts

Les tuiles à loups : mythe, légende ou réalité ?

La rareté des témoignages, l'usure du temps, les réfections de toitures aux normes contemporaines ont fait disparaître des faîtes les tuiles à loups et il est légitime de s'interroger sur leur existence réelle. Les dernières tuiles à loups disparaissent probablement des toits, terrassées par les vents, ou pour rejoindre de discrètes collections particulières.

Si nous n'y prenons garde, il ne subsistera que la nostalgie et le doute sur leur existence.

Les tuiles aux loups sont elles mythiques, légendaires ou bien réelles ?
Il convient de s’entendre sur le sens des mots.
wolf tile Des tuiles mythiques.

Le mythe ne repose sur aucun élément réel présent ou ayant existé dans le passé. C’est un récit qui repose souvent sur des thèmes sacrés, religieux, païens ou chamanistes. Les êtres surnaturels comme les arbres et animaux qui parlent, les hommes verts, les questions soulevées par la création du monde ou des références à des temps fabuleux relèvent des mythes. Souvent repris par les religions ou par les politiques pour étayer et renforcer des dogmes, ils comblent un besoin humain, quasiment métaphysique de croire dans le surnaturel où dans des origines plongeant dans un passé immémorial.
Par leur caractère bien matériel, faites de pierre ou de terre cuite, les tuiles aux loups n’ont rien de mythiques. Mais leur fonction qui rappelle les peurs ancestrales de l’homme face aux loups et au froid, laisse rêveur l’homme moderne. Il s’y ajoute la musique primitive du vent et dont la tonalité, note monotone à peine teintée d’harmonique, dont la gaité n’était probablement pas la qualité principale. On attribue à Berlioz cette citation suivante sur le son, non d’une tuile à loups ni d’un orgue éolien, mais d’une harpe éolienne, « un accès d'une grande tristesse doublée d'une tentation du suicide ».
Le mythe n’a rien de scientifique, ce qui n’empêche pas les hommes d’avoir sur tous les continents et depuis la nuit des temps le besoin d’en créer et de les croire.

wolf tile Des tuiles légendaires

Contrairement aux mythes qui relèvent du monde de l'imaginaire pur, les légendes ont un caractère vraisemblable. Elles trouvent leurs racines dans des évènements ou faits historiques réels et font le récit d'évènements qui ont eu lieu, mais où la réalité a été déformée, embellie ou exagérée. La définition se complique dès lors que les évènements n’ont jamais eu lieu, mais sont vraisemblables et auraient pu avoir lieu.


Les tuiles à loups détiennent à coup sûr des éléments qui relèvent du merveilleux. Mais ont-elles été délibérément construites pour la finalité que l’on veut leur attribuer aujourd’hui, ou sont-elles nées de la cohabitation entre éléments architecturaux décoratifs et des temps très difficiles ?
Si tel est le cas on peut alors parler de tuiles légendaires, car leur existence repose sur des faits historiques qui ont été transformés par des croyances et l'imagination populaire, ou inconsciente, des populations rurales qui subissaient le froid et craignaient les hordes de loups.

Dans l’absence ou le silence des textes, notamment anciens, sur la fabrication de telles tuiles, ou sur les travaux des couvreurs de lauzes, il est difficile de faire la part entre une innovation technique réelle, destinée à l'alerte, et une invention poétique issue de l’écoute du vent dans ce qui n’était prévu sur les toitures que pour n'être qu'un élément de décoration ou un témoignage de foi.
Une légende se doit d’être simple, compréhensible à tous, mais suffisamment détaillée pour qu’elle soit crédible. A cet égard, la tuile aux loups présente toutes les caractéristiques d’une légende à laquelle on souhaiterait croire.

wolf tile Des tuiles bien réelles

Pour établir définitivement l’existence de tuiles aux loups il faudrait déjà pouvoir en répertorier quelques unes, de préférence sur des toits, en état de fonctionnement, et pouvoir prouver, ce qui est plus difficile, qu’elles ont été placées dans la finalité d’alerter les habitants, ne serait-ce que d’un vent précis.
Or, à ce jour, force est de constater que nous ne connaissons que deux « preuves », dont une seule est sur un site géographique connu, l’autre appartenant à une collection. C'est insuffisant pour établir définitivement la réalité des ces tuiles. Il est donc important que tout témoin de l’existence d’une telle tuile prenne contact avec notre association pour nous signaler l'existence d'autres tuiles.


Pour l'instant, seules deux
tuiles à loups ont une existence avérée.

Ce site internet et le répertoire de tuiles aux loups étant en période de démarrage (juin 2013), nous attendons beaucoup de la part de nos visiteurs pour nous signaler toute autre tuile aux loups.

La tuile de l'exposition de
"Saint Gaudent", Vienne.

En 2011, à l'initiative de l’équipe d’animation de la bibliothèque de Saint-Gaudent, une exposition avait été organisée sur le thème des objets dont le nom contenait le mot loup .
A cette occasion une tuile aux loups originaire de Lozère avait été exposée. La photo ci dessous représente les enfants intrigués par cet objet (Photo : Journal de Civray )

Tuile aux loups de l'exposition de St Gaudent

Le toit en tuiles vernissées de la Chapelle St André de Comps-sur-Artuby.

La chapelle St-André de Comps-sur-Artuby, dans le Var, construite sur un rocher, est le seul vestige d'une importante Commanderie Templière. Son clocher-tour Est est recouvert de tuiles vernissées. Celles des arêtes, présentent des petits bulbes creux percés qui sifflent au vent du nord. Une tradition locale rapporte que le sifflement éloignait les loups
(Photo : Cercle de Boulouris )

Tuiles sifflantes de la chapelle St André de Combs sur Artuby